Perdre ses cheveux, un phénomène de plus en plus fréquent

Progressive, héréditaire, réactionnelle, l'alopécie appelée également la calvitie correspond au fait d'avoir moins de cheveux sur la tête suite à une chute importante de cheveux. "Perdre ses cheveux" n'a pas la même signification chez l'homme que chez la femme. C'est un véritable fléau pouvant entraîner un sentiment d'angoisse ainsi qu'une perte de confiance en soi. Découvrez dès à présent les effets divers et les solutions qui peuvent être apportées. 

Perdre ses cheveux : quels sont les effets pour les hommes et les femmes ? 

L'alopécie chez les hommes s'étend progressivement ou par poussée. Aujourd'hui, 30% des hommes sont touchés à l'âge de 30 ans. Ce problème capillaire est à même de s'arrêter progressivement en menant au plus tôt un traitement capillaire. La perte de la densité capillaire se dévoile à travers une perte sur le sommet de la tête, sur les deux golfes frontaux ou bien sur la tonsure. 

Perdre ses cheveux chez la femme est également de plus en plus fréquent : 40% des femmes sont touchées à 50 ans. La perte de densité capillaire peut s'exprimer sur le sommet de la tête ou sur les zones temporales. Elle peut s'accompagner parfois d'une séborrhée importante (cheveux très gras). En l'absence de traitement, la perte de cheveux peut devenir sévère même si elle n'aboutit jamais à une calvitie.

Vos cheveux tombent : quelles sont les causes ? 

La chute réactionnelle peut être liée à des événements particuliers présents dans votre vie tels que le stress, la fatigue ou bien suites à un régime. Cette réaction survient généralement en réponse 2 à 3 mois après l'événement passé tel que les changements de saison, un stress, un choc émotionnel, les dérèglements alimentaires, le surmenage ainsi que certains traitements médicaux. Ce type de chute touche essentiellement les femmes et correspond à l'entrée prématurée des cheveux en phase de chute alors qu'ils n'ont pas encore achevé leur phase de croissance.  

La chevelure peut également perdre de sa force après l'accouchement et entraîner une perte massive, parfois de manière affolante. Pendant la grossesse, les hormones oestrogènes augmentent massivement et stimulent l'ensemble de l'organisme. Les cheveux sont plus brillants, souples, épais et le cuir chevelu est plus sec. La chute se déclare 3 mois après l'accouchement en raison d'une chute des concentrations en oestrogènes. 

Votre parapharmacie en ligne vous propose des produits contre la chute des cheveux ainsi que des compléments naturels qui vous aidera à retrouver votre masse capillaire. 

Que faire contre l'alopécie ?

Afin de ralentir ou de combattre ce problème capillaire, optez pour des solutions de qualité comme des sérums ou des shampooings agissant sur les 3 causes de la chute progressive à savoir la chute vasculaire, hormonale et tissulaire. Il existe notamment des produits permettant de relancer rapidement la repousse des cheveux et ralentir la chute. Vos cheveux retrouveront force, vigueur et densité.